Votre recherche
 
 
 
 
 
 
 
 
OU
 
 

Le coworking et l'immobilier

Partager sur :

En quoi le coworking consiste-t-il ?


Le coworking représente une nouvelle organisation du travail. Ainsi, les salariés ou les indépendants ne vont plus au bureau mais se retrouvent dans des espaces de travail. Ces espaces incitent à travailler dans un état d'esprit tourné vers la collaboration entre les différents coworkers. Cette nouvelle façon de partager l'espace de travail a un côté stimulant mais détaché d'une obligation trop orientée vers la productivité.


Le coworking concerne les salariés d'entreprises qui acquièrent une certaine autonomie en s'émancipant un peu d'une hiérarchie parfois trop pressante. L'autre cible est représentée par les travailleurs indépendants qui retrouvent avec ces espaces de travail un endroit commun qui les sort d'une situation d'isolement.


Le coworking est en plein développement en Europe comme dans le reste du monde. Cette organisation du travail séduit les nouvelles générations Y et Z. Cependant, cette façon de travailler convient parfaitement à chaque personne qui a envie de reprendre le contrôle de sa carrière dans un cadre qui avantage l'implication comme la créativité.

 

Impact du coworking sur le secteur de l'immobilier

Le marché de l'immobilier, avec ses ventes et ses locations d'appartements et de maisons tel qu'il existe aujourd'hui devrait être amené à une mutation en profondeur dans les années qui viennent. De fait, avec le développement du coworking, la définition même du bureau comme lieu de travail pourrait être remise en cause.

Ainsi, les entreprises qui jusqu'à maintenant avaient tendance à signer des baux pour des locations de 3,6 ou 9 ans vont pouvoir s'engager sur des durées de location beaucoup plus courtes. Il s'agit là de gagner en flexibilité et d'apporter une alternative supplémentaire pour les locataires. De plus, après un petit lifting, les bureaux inoccupés jusqu'alors vont pouvoir être réquisitionnés pour accueillir les coworkers. Ces bureaux vont être transformés en espaces de travail collaboratif et permettront de redynamiser des zones géographiques entières laissées depuis trop longtemps à l'abandon.


De grandes entreprises se sont très vite intéressées à ce que pourrait leur apporter le coworking. La SNCF par exemple, commence à transformer certaines parties des gares en de gigantesques lieux de travail partagés. La société de chemin de fer a donc déjà anticipé les répercussions apportées par le coworking dont elle pressent un fort potentiel commercial à venir.


On commence à constater ces mutations qui font que des endroits qu'on trouverait inappropriés au travail deviennent des lieux où, justement, sévit une véritable ébullition d'idées et d'efforts. Les seules conditions pour transformer un endroit lambda en lieu de travail partagé sont d'avoir un réseau électrique performant et la possibilité d'héberger et de connecter un nombre important d'ordinateurs, d'imprimantes, de photocopieurs et autre matériel d'entreprise.